Une histoire de fibres…

Dans un monde idéal, tout le monde atteindrait son apport quotidien en fibres, en s’alimentant majoritairement de produits végétaux et non-transformés : des légumes, des fruits, des produits céréaliers à grains entiers de toutes variétés et des légumineuses. Cela ferait en sorte que les gens atteindraient leur niveau de satiété plus rapidement, diminueraient leurs risques de maladies cardiovasculaires et aussi, bénéficieraient d’une meilleure aisance au moment d’aller au petit coin. Tout plein de bénéfices reliés à la consommation de fibres quoi.

Cependant, la réalité actuelle est tout autre. En fait, chez les québécois âgés de 19 ans et plus, les apports quotidiens en fibres sont de 18 g par jour chez les hommes et de 16 g chez les femmes1. Comparons aux apports recommandés qui sont de 25 g par jour pour les femmes et 38 g par jour pour les hommes : on est bien loin d’atteindre les recommandations ! L’alimentation des québécois et des québécoises est donc déficiente en fibres et ceux-ci auraient avantage à revoir leurs habitudes.

Les fibres, qu’est-ce que c’est ?

Les fibres sont des composés que l’on retrouve exclusivement dans les produits végétaux, comme les légumes, fruits, céréales et légumineuses. Et non, la viande et les produits laitiers n’en contiennent pas. Donc si votre alimentation est composée principalement de viandes, de fromages, de produits industriels raffinés et de très peu de fruits et légumes, il y a de fortes chances que vous n’atteignez pas les recommandations.

bolfruitsdejLes fibres sont des composantes des aliments que notre intestin ne peut pas digérer, puisque, physiologiquement parlant, nous ne produisons pas de cellulase, c’est-à-dire l’enzyme nécessaire pour les digérer. Seuls les ruminants, comme les vaches, sont capables d’un tel exploit.Il existe deux types de fibres, les fibres solubles et les fibres insolubles. Les fibres solubles ont la propriété d’absorber beaucoup de liquides et d’être plus « doux » pour les intestins, alors que les insolubles absorbent peu de liquides et font en sorte que les intestins se mobilisent davantage.

Les fibres, ça sert à quoi ?

Les fibres jouent de nombreux rôles dans le maintien de la santé. En voici quelques-uns :

  • Contribution à un meilleur niveau de satiété : les aliments riches en fibres sont souvent faibles en calories, demandent davantage de mastication et occupent plus de volume dans l’estomac : ce qui permet une sensation d’être plein plus rapidement après un repas.
  • Prévention de la constipation : Dans l’intestin, les fibres agissent comme une éponge et se gorgent d’eau ; ils augmentent ainsi le volume des selles et facilitent leur parcours.
  • Diminution du taux de cholestérol sanguin LDL (« mauvais cholestérol ») : les fibres, en particulier le psyllium et les fibres céréalières, agissent comme des « pièges » à cholestérol au niveau de l’intestin2.
  • Meilleur contrôle de la glycémie : les fibres permettent une libération plus lente des sucres contenus dans les aliments, ce qui contribue au ralentissement de leur absorption et donc un meilleur contrôle du taux de sucre sanguin, un avantage important pour les personnes diabétiques.

Où les trouver ?

Tel que cité plus haut, les fibres se retrouvent exclusivement dans les produits végétaux et sont absents des produits animaux comme la viande et les produits laitiers. Petite règle simple : moins un aliment est transformé, plus sa teneur en fibre est élevée. Voici un tableau présentant quelques aliments riches en fibres.

Mini-top des aliments riches en fibres3

tableaux fibres

Intégrer davantage de fibres dans son alimentation n’est pas chose compliquée quand on fait des choix judicieux. Il suffit de se tourner un peu plus vers nos amis les fruits et les légumes ainsi que les céréales entières pour que notre alimentation s’enrichisse graduellement en fibres. Par ailleurs, il est important de miser davantage sur les aliments entiers et à grains entiers plutôt que sur les suppléments de fibres, puisqu’ils apportent une variété de nutriments autres que les fibres qui sont également bénéfiques à la santé. Ainsi, peut-être qu’un jour, plus de gens comprendront l’importance des fibres et nous vivrons dans un monde idéal…  🙂

Références:

  1. Institut national de santé publique du Québec. La consommation alimentaire et les apports nutritionnels des adultes québécois. 2009 ; Gouvernement du Québec.
  2. Theuwissen E, Mensink RP. Review : Water-soluble dietary fibers and cardiovascular disease. Physiology and behavior. 2008 ;94 :285-292.
  3. Passeport Santé, Fibres alimentaires : où les trouver ? http://www.passeportsante.net/fr/Nutrition/PalmaresNutriments/Fiche.aspx?doc=fibres_alimentaires_nu
Publicités

Épicerie de la semaine + recette de chili vegan !

Hello mes chers lecteurs!
je suis inspirée cette fin de semaine pour écrire des posts, alors j’en profite ! Je suis ravie que mon post d’hier a fait l’objet de plusieurs visites sur mon blog. Ça alors, je vous en promet d’autres des recettes de ce genre et des articles traitant de la nutrition et l’alimentation également! J’ai pleins d’idées en tête, ça bouillonne !
Alors voilà, pour moi le dimanche signifie épicerie et préparation de repas pour la semaine qui vient. Voici un bel aperçu de mon épicerie de ce matin:
epicerie_2013:2:3J’avais déjà des viandes aux congélateurs, certains fruits et légumes ainsi que plusieurs conserves que je n’ai pas besoin de racheter. Je fais surtout le plein de produits frais, genre fruits, légumes, pain et yogourts-fromages. L’hiver, j’achète certains légumes congelés comme les haricots verts, car je trouve que les haricots verts « frais » sont de beaucoup moins bonne qualité. Je n’achète pas souvent des baies en saison froide, mais je fais exception ces temps-ci puisqu’ils sont en spéciaux partout et que j’ai vraiment des « cravings » pour des petits fruits ! Alors je me gâte, même si leur goût n’arrive jamais à la cheville de nos petits fruits d’été.
Avec ces beaux ingrédients fraichement achetés de l’épicerie, je me suis préparé une grande casserole de chili vegan pour mes lunchs cette semaine!
vegan_chili2Voici la recette (très simple d’ailleurs) :

Chili Vegan
Pour 6 portions

1 oignon, haché
3 gousses d’ail, hachées
3 branches de céleri, hachées
1 poivron rouge, haché
1/2 paquet de champignons blancs, tranchés
1 c. à thé de cumin moulu
1/4 c. à thé de piment de cayenne (ajuster selon votre goût)
1/2 boîte de pâte de tomate
1 1/2 à 2 tasses de haricots de votre choix en conserve (j’ai choisi des haricots rouges)
1 boîte de 28 oz de tomates en dés en conserve
sel et poivre au goût

Garniture: Coriandre fraîche et avocat

– Dans une grande casserole, chauffer un peu d’huile (j’ai utilisé de l’huile de coco) et faire cuire les oignons à feu moyen vif environ 5 minutes.
– Ajouter le céleri, le poivron rouge, les gousses d’ail  et les champignons et faire cuire encore un bon 5-7 minutes en brassant bien.
– Ajouter le cumin et le piment de cayenne. Bien mélanger. Cuire encore environ 1 minute.
– Ajouter la pâte de tomate, les haricots et les tomates en dés. Saler et poivrer au goût. Ajouter également environ 1 1/2 tasse d’eau. Bien mélanger.
– Baisser le feu et laisser mijoter 25-30 minutes  en brassant de temps à autre jusqu’à ce que le chili est épaissi et que les légumes soient tendres.
– Garnir de quelques morceaux d’avocat et de coriandre fraîche !

P.S: Si vous cliquez sur ce lien, vous aurez même un aperçu de mon chili en pleine cuisson! :      http://vine.co/v/b12wrliiprx

vegan_chili1

Voilà, j’espère que vous avez apprécié ce post et que ça vous donnera envie d’essayer cette recette, même si le superbowl est ce soir! Après tout, il n’est jamais trop tard pour manger un bon chili!
Bonne semaine !

Catherine