Du chocolat et des protéines ? Aucun sportif ne peut y résister

Hello !

Ça fait un bon moment que je n’ai pas pris le temps de m’assoir à mon clavier et rédiger quelques lignes pour mon blog. Et oh, je me rend compte que ça me manque en fait ! Depuis le début septembre, je dois vous avouer que j’ai un horaire assez chargé et plein de beaux projets en branle. 🙂  Études, travail, entraînement, bouffe, dodo… et on recommence ! Mais j’adore ce que je fais, alors je demande pas mieux et je ne me plaint pas.

Allons tout de suite dans le vif du sujet du post d’aujourd’hui, le chocolat. Qui n’aime pas cet aliment, ce trésor de la nature ? Ahah! Vous voyez juste dans mes mots que je suis une amoureuse du chocolat sous toutes ses formes et encore plus le chocolat noir, dont je raffole.
La recette d’aujourd’hui est une recette de barres protéinées très faciles à faire. Elles ne demandent pas de cuisson et se font en un tour de main. Elles sont faites à base de protéines en poudre et de… légumineuses ! Et oui ! Ne paniquez pas, on ne goûte PAS DU TOUT les haricots rouges dans cette recette : au contraire ils rajoutent une très belle texture en plus de booster le tout en fibres !
Grâce à leur valeur nutritive intéressante, ces barres peuvent faire une bonne collation ou faire partie intégrante d’une collation post-entraînement. Pour les sportifs en force/résistance par exemple, il faudrait, soit en manger 2 portions ou bien la coupler à une autre source de protéines et de glucides.

barre_chocolat_prot1Sans tarder, voilà la recette:

Recette de barres protéinées au chocolat noir
1/4 tasse de cacao en poudre
1/4 tasse de poudre de protéine au chocolat ou sans saveur (perso, j’ai combiné les 2 moitié-moitié)
3/4 t à 1 tasse d’haricots rouges en conserve, rincés
1/8 tasse de Truvia (ou autre type d’édulcorant)
3 c. à soupe de farine de noix de coco
1/4 tasse environ de pépites de chocolat noir, si désiré

– Dans un mélangeur, ajouter les haricots rouges, le cacao, la poudre de protéine, l’édulcorant et la farine de noix de coco. Bien mélanger jusqu’à l’obtention d’une pâte d’une texture qui se tient assez ferme mais pas trop granuleuse.
Commencer par 3/4 tasse d’haricots rouges et en rajouter un peu pour ajuster la texture au besoin.
barre_chocolat_prot4– Former 5 barres rectangulaires (ou en formes de boules) avec les mains et les placer sur une du papier parchemin ou une feuille de silicone.
barre_chocolat_prot5– Faire fondre les pépites de chocolat au bain-marie et tremper chacune des barres afin de bien les enrober. Les placer au frigo au moins 30 minutes pour faire durcir le chocolat.
– Déguster ! 🙂
barre_chocolat_prot6barre_chocolat_prot7L’enrobage de chocolat est optionnelle mais avouons-le, elle rajoute un petit quelque chose de plus ! 🙂

Valeur nutritive par portion : 185 calories, 14 g protéines, 18 g glucides (dont 7 g de fibres (!)) 6 g lipides.
Recette inspirée du site bodybuilding.com.

Voilà, faites-le moi savoir si vous les essayez et aussi, partagez si ça vous dit !

Bonne fin de semaine !

Catherine Lepage, Dt,P – Miss Nutritivus-

Pour des supers smoothies !

Hello !

Avec cette pluie qui tombe dehors, je réalise que ce sont presque les premiers « vrais » jours de pluie que l’on a depuis le début de l’été. Du soleil à profusion et de la chaleur, ça, on en a eu pour s’en réjouir.

Néanmoins, les smoothies et les boissons froides demeurent un « must » pour moi durant la saison estivale. J’adore particulièrement me concocter des breuvages frais, sucrés et bien goûteux et les savourer tranquillement. Particulièrement au déjeuner, en collation et surtout après l’entraînement. Tellement facile à préparer, il suffit de placer quelques ingrédients dans un mélangeur et voilà !
IMG_1856J’ai fait une liste de quelques catégories d’ingrédients qui, à mon avis, devraient toujours être présents pour obtenir un smoothie plus complet au point de vue nutritif.

Protéines : une portion parmi les suivantes ou les combiner 

  • ¾ tasse de yogourt grec
  • ¾ tasse de tofu soyeux
  • 1 scoop de poudre de protéines
  • ½ tasse de fromage cottage
  • 1 tasse de lait de vache ou boisson de soya

 Fruits frais ou congelés : (un fruit entier ou ½ tasse)

  • Banane
  • Baies (fraises, framboises, mûres, bleuets)
  • Mangue
  • Poire
  • Ananas
  • Pêche
  • Nectarine

Gras/fibres (pour ajouter de la consistance) :

  • 1 à 2 c. à soupe de beurre de noix (amande, arachide, cajoux)
  • ¼ à ½ avocat
  • 1 c. à soupe de cacao
  • 1 c. à soupe de graines de lin moulues, chanvre, chia
  • 1 c. à soupe d’huile de chanvre ou de lin

 Liquides : (½ à 1 tasse)

  • Lait de vache
  • Boisson de soya enrichie
  • Boisson d’amandes enrichie
  • Jus de fruits (en petites quantités)
  • Eau
  • Eau de coco

 Pour ajouter une touche de sucré : (au goût)

  • Dates (les Medjold sont les plus sucrées)
  • Sirop d’érable
  • Miel
  • Sirop d’agave
  • Stévia (Truvia)

Mon truc du jour pour avoir un smoothie des plus épais et onctueux : du fromage cottage ! Et oui, et si vous n’aimez pas son goût, ne vous inquiétez pas, il agit comme un caméléon et prend le goût des autres ingrédients du smoothie.

Et enfin, je vous partage ma recette de smoothie du jour. Un breuvage bien nutritif et consistant qui peut servir de collation après entraînement ou même de déjeuner, car il contient des ingrédients qui contiennent beaucoup de protéines. Si vous désirez omettre la poudre de protéines, vous pouvez la remplacer par du yogourt grec ou simplement augmenter la quantité de fromage cottage et y ajouter 2 c. à soupe de cacao.

Smoothie onctueux aux bleuets

– 3/4 tasse de bleuets congelés
– 1/3 tasse de fromage cottage
– quelques glaçons
– 1 scoop de poudre de protéines au chocolat
– 1 c. à table de sirop d’érable

Passer le tout au mélangeur, verser dans un grand verre. Garnir de garniture fouettée de style Cool Whip (allégée dans mon cas) si désiré et savourer bien frais ! Voilà !
IMG_7965Je vous souhaite une excellente journée et à bientôt !

Catherine alias Miss Nutritivus 

Les noix : des petites mines de nutriments

Malgré leur petite taille, peut importe s’il s’agit d’amandes, de noix de Grenoble, de pistaches, d’arachides, de pacanes, de noix de cajou ou de noix du Brésil, les noix sont riches en gras monoinsaturés et polyinsaturés, ce qui leur attribue un profil nutritionnel des plus intéressants !

Ces types de gras insanoixxturés à longue chaine sont connus pour offrir plusieurs bénéfices sur la santé. Ils offrent entre autres des effets protecteurs contre les maladies cardiovasculaires, notamment en abaissant les niveaux de lipides sanguins, comme les taux de cholestérol LDL (« mauvais cholestérol ») et les triglycérides.
Selon une grande étude d’envergure nommée PREDIMED, il a été observé que la consommation de noix riches en acides gras polyinsaturés, telles les noix de Grenoble, était associée à une diminution du risque cardiovasculaire semblable à celle observée avec la consommation d’huile d’olive, soit de 30%1.De plus, les noix sont également des sources de protéines et de fibres, qui contribuent à garder l’estomac rassasié plus longtemps. D’un autre côté, les noix ne contiennent pas que des gras mais aussi d’autres composés, comme des polyphénols et de la vitamine E, qui leur attribuent encore davantage de bienfaits.

Maintenant que les qualités nutritionnelles des noix sont dévoilées, voici quelques petits trucs pour les intégrer à son alimentation quotidienne :

  • Ajoutez les à vos salades, muffins, biscuits, pains.
  • Ajoutez les à vos céréales ou gruau du matin, à votre yogourt du midi ou du soir.
  • Grignotez en comme collation d’après-midi lorsque vous ressentez un petit creux.
  • Utilisez les hachées en panure pour le poisson ou la volaille.
  • Ajoutez les à vos pâtes, votre riz et même à vos légumes sautés pour en faire un Pad Thai.

Toutefois, étant donné qu’elles sont riches en gras, sachez contrôler les portions ! Une portion correspond à 60 ml (1/4 tasse), donc plutôt que de plonger directement la main dans le sac, préparez une portion séparément. Vous serez davantage en mesure de mieux contrôler la quantité.

Référence :

  1. Estruch R, Ros E, Salas-Salvado J, et al. Primary prevention of cardiovascular disease with a mediterranean diet. N Engl J Med. 2013;368:1279-1290.
  2. Image : http://innovaltech.ca/wp-content/uploads/2011/09/nuts1.jpg